20 octobre 2007

victime de la mode

tel était mon nom de code...

jusqu'à l'arrivée d'Alice, la merveilleuse et sereine petite Alice... Oui, je sais, ça sent le sarcasme à plein nez. Et pourtant, dieu sait que j'ai longuement imaginé et rêvé de cette petite fille parfaite avec qui j'allais passer des soirées à parler de trucs superficiels de filles. Je me voyais déjà lui montrer ma collection de bottes et manteaux, lui montrer mes supers techniques de maquillage (absolument nécessaires par les temps qui courent lorsque j'ai moins de 4 heures de sommeil par nuit).

Bref, je visualisais cette relation mère-fille parfaite lorsqu'Alice se débatant comme un petit singe dans mes bras - non non, je n'exagère pas, elle a déjà failli sauter de la table à langer une dizaine de fois sans oublier la centaine de fois où elle a essayé de discrètement sauter hors de mes bras. C'est à un point tel que je me vois dans l'obligation de prévenir toute personne la prenant dans ses bras du danger qui la guette. Sans oublier de les prévenir qu'Alice est la réincarnation d'un chat, aussi fourbe qu'un siamois et qu'elle adore faire ses griffes sur absolument tout ce qu'elle trouve à portée de la main. Bref, je m'égare, revenons à nos moutons heu boutons - Alice a donc osé faire l'innommable...
Et non, elle n'a pas régurgité sur mon beau manteau neuf car j'ai tout fait pour éviter ce qui me semblait pourtant inévitable. Mais elle m'a eu malgré tout alors que j'avais baissé ma garde quelques secondes, au moment où je m'y attendais le moins alors que j'allais la chercher dans son lit après la sieste et qu'elle me regardait avec son regard plein de tendresse et son petit sourire en coin.

À peine dans mes bras, la voilà qui se débat comme un diable et tout à coup j'entends un bruit qui me glace le sang. CRRAAAAC, son genou (je ne m'explique toujours pas comment il s'est retrouvé là) fend mon superbe décolleté qui devient carrément obscène ! Il faut dire que ce pull était neuf, jamais porté et que bien sûr je n'avais plus l'étiquette pour un éventuel échange. Je serais bien retournée au magasin en prétextant n'avoir jamais vu que le décolleté était un peu trop plongeant à mon goût mais sans étiquette il n'y a pas beaucup de chance que je puisse l'échanger. Malgré tout, j'ai quand même passé la poubelle au peigne fin (BEURKKK ET REBEURKKK) et j'ai fini par retrouvé cette étiquette dans le fond bien sûr, légèrement tachée.

Oserais-je rapporter le pull au magasin malgré tout ? La suite au prochain épisode des mésaventures d'une mère rancunière...

Qui sait, peut être Matiss deviendra t'il mon partenaire de shopping plus tard ! Quant à Alice, qu'elle n'espère pas m'emprunter mes fringues un jour... j'ai une mémoire d'éléphant.

Posté par shenkinbrant à 20:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur victime de la mode

    Aiie

    J'aurais pas aimé qu'elle me déchire "mon nouveau pull" =O XD
    Mais je suis sure que en grandissant, elle prendra goût à la mode (ça nous arrive à toute dans la vie =D Tu commence Lorie, et tu termine Rock =p) et que tu passera tes soirées avec elle à parler de truc de fille, et que Matiss ne sera pas obligé de s'incruster et qu'il parlera avec Eric de trucs de garçons. =) BizOu je vous aimes et je me réjouis de vous revoir et voir pour certain (certaine =D)

    Posté par Romane, 21 octobre 2007 à 05:20 | | Répondre
Nouveau commentaire