17 mars 2009

À mère indigne, fils indigne ?

Mon fils, 6 ans, a passé sa première semaine de relâche dans un camp de jour. Ce fût une grande première pour tous les deux. À mon grand étonnement, la semaine c'est plutôt bien déroulé. Fiston s'est bien intégré et semblait comme un poisson dans l'eau.
Samedi passé, je propose donc à mon fils d'aller faire un tour à la piscine et je lui demande de préparer ses affaires pendant que je suis dans la douche. En sortant de la douche, je l'entends discuter avec mon conjoint. Il entre précipitamment dans la salle de bain en me disant: «Ça ne se peut pas, il a perdu du poids son maillot est trop grand». Je sors donc pour évaluer le problème et je découvre mon fils tenant son maillot à deux mains. Il me regarde avec son air grave et me dit: « C'est pas grave, on n'a qu'à l'attacher avec du tape ». Je lui réponds bien sûr que cela ne tiendra jamais et il me dit sûr de lui: «Mais oui maman, avec du tape noir ça tient, ils l’ont fait la dernière fois». Mon cerveau s’est donc mis en mode recherche. Mais quand a t’il bien pu aller à la piscine ? Et soudain, je me rappelle la fameuse semaine de relâche et là j’imagine mon fils à la piscine avec son maillot trop grand et du tape noir autour de la taille…Je sais aujourd’hui que je suis une mère indigne, car juste d'imaginer la situation et les réflexions qu’ont dû se faire les éducatrices, je n'ai pas pu étouffer ma crise de fou rire. C'est tellement honteux d’être aussi indigne que personne n’a osé me faire de réflexion le soir venu. Malgré tout, mon fils ne semblait pas vraiment traumatisé par cette mésaventure puisqu’il me suggérait de recommencer.


Posté par shenkinbrant à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur À mère indigne, fils indigne ?

Nouveau commentaire